Accueil - 2005-06 - émissions de Octobre
Nos années Pierrot
Le lundi 31 octobre 2005

De 1969 à 1976, dans ces années de l’après Mai 68, ces années où tous les chemins semblaient possible, Pierrot était toujours là. Tous les souvenirs de cette époque reviennent lorsque Pierrot part, à 56 ans en 2001.

Livre :
Daniel Mermet : Nos années Pierrot (La Découverte)

Musiques :
Charlie Haden Quartet West : The Left Hand Of God
Jacques Higelin : J’aurai bien voulu



Utilisez ce formulaire pour laisser vos messages
S'ils retiennent l'attention de l'équipe, ils seront publiés ici
 
Titre :
Texte de votre message : (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ecouter en mp3
grâce au player Flash de JeroenwiJering.com

Ecouter en ogg OU en real audio

Télécharger en Mp3, Ogg ou Real
Podcaster cette émission seulement
ou

ou en utilisant l'adresse du podcast :
www.la-bas.org/podcast.php3
pour recevoir toutes les futures émissions


Vos émissions préférées de ce thème

Rwanda Valentine (2)

Il y a 20 ans un nouveau bloc d’abîme tombait sur le Rwanda. Annoncé, prévisible, soigneusement programmé, le scénario était déjà en place dans les années 1960. Chassés en 1959, (...)

diffusée le 8 avril 2014

Howard Zinn - Une histoire populaire américaine

Le nouveau film d’Olivier Azam et Daniel Mermet, sur la vie de Howard Zinn, 1922-2010, auteur du livre "Une histoire populaire des Etats-Unis". Lire la suite (...)

diffusée le


Zépur l’arménienne

Une nouvelle diffusion du reportage de Zoé Varier sur le génocide arménien.

diffusée le 11 mai 2005


Lister les 30 émissions de la série

Vos réactions à cette émission

Cliquez ici pour laisser un message

le 24 août 2013 - 17h45, par Annie Drouet

Je plonge régulièrement dans ce récit depuis une dizaine d’années. Histoire datée, émotions et sentiments intemporels qui me remuent à chaque fois avec la même intensité. Cas particulier si commun à nous tous. Merci Mr Mermet de me chambouler avec Pierrot et avec vos "là bas si j’y suis". Annie


le 6 février 2012 - 19h49, par faridou

Salut à tous, les heureux bénéficiaires du rsa pourraient très bien postuler pour faire office de figurants lors des déplacements officiels de notre vénéré majesté. Profil recherché :souriant,aimant féliciter et passer la pommade,et dire devant les micros et caméras sa volonté de reconduire notre bon roi sur le trone en mai prochain. Envoyez vos cv et LM à qui vous savez. Biz


le 6 février 2012 - 13h57, par foehn

je viens de trouver le dernier à Toulouse ..à 19 euros.je n’avais pas entendu que cette émission était redifusée et je voulais l’offrir à un copain .... pour le livre et le DVD ..ce serait giga de le ré-éditer et puis que tout le monde en profite car le copier ce serait dommage à quand ?


le 3 février 2012 - 11h13, par LK

Bonjour, As t on une chance de retrouver votre livre en librairie ? J’ai grandi en liberté dans les Cévennes, ma mère a l’âge qu’aurait votre Pierrot aujourd’hui. Merci pour cette rediffusion résonnante.


le 3 février 2012 - 10h16, par Denis

Merci Daniel pour ce témoignage qui m’a pris par surprise dans ma bagnole parce que je suis à la retraite depuis deux jours et que j’écoute rarement la radio à cette heure là. Tout m’est revenu,le bruit du moteur de la 2CV,l’Ardèche,les copains,les luttes, notre jeunesse, mais tu as raison la nostagie pue toujours de la gueule.. Moi, c’est Michel, un copain de toujours qui est parti début janvier sans prévenir ; la douleur ne nous apprend rien dis-tu.. et j’ai pensé à marie restée en ardèche et je l’ai appelée.


le 2 février 2012 - 17h13, par Toto

Salut Daniel, je souhaitais juste te remercier pour cette lecture. Je suis papa depuis trois petits mois et pour moi la mort n’est encore qu’une chimère, j’ai 24 ans et je n’avais pas pleuré depuis 8 ans. Merci à toi et à l’ami Pierrot pour cette vie que vous nous donnez.


le 30 janvier 2012 - 21h17

chapeau bas daniel ! En écoutant cette émission sur nos années Pierrot je me suis dit :"il vaut mieux une vie d’être que d’avoir" : hakim. un audituer parmis tant d’autres.


le 15 janvier 2012 - 14h33

Moi qui croyais avoir tout compris de cette époque, là, j’ai pris une grande claque : Mermet avec son intelligence naratoire, m’a cueillie au plus profond de mon émotion, sa voix, ses paroles si formidablement simples, si vraies, mais pourquoi est il le seul à savoir faire ça ???? Chamboulée, bouleversée, heureuse et fragile, plus humaine, moins ignorante, je n’oublierai jamais ces moments là, je ne suis plus la même depuis, j’espère qu’on passe ces émissions dans les écoles, ça éviterait des discours inutiles. Daniel, tu es mon Dieu et je t’aime très très fort pour toujours. Quand on passe sur d’autres émissions, on clique vite sur OFF après ça. . Chris PS et en plus j’ai pleuré pour la première fois depuis des années, et j’ai adoré ces larmes.


le 6 janvier 2012 - 17h10, par STéphane

Un texte et une histoire personnelle bouleversante merveilleusement bien contée et « montée » avec brio. Je ne me lasse pas de l’écouter... Bravo Mr Mermet. STéphane


le 2 décembre 2011 - 12h59, par Audrey

Je ne me lasse pas d’écouter ce récit si beau et de la voix douce et chaleureuse de Daniel Mermet.


le 4 septembre 2009 - 06h54, par philippe

Des larmes ! C’est la troisième fois que j’écoute cette émission.
Des larmes à chaque fois.
A chaque fois je pleure sur ton Pierrot et mon Pierrot à moi !
Bien sur ce n’était pas les années baba, nous étions dans le début des années 80.
Mais nous refaisions le monde aussi et encore, pour nous aussi le théâtre pas la table qui recule même si elle le faisait parfois ; non s’était le théâtre Go, Pierre sur scène moi dans la coulisse, déjà technicien dans l’âme et notre ami Jean-Gab dans la salle.
Et nos nuit enflammées sur quoi faire et comment tout reprendre dans ce monde que les soixant-huitards avait renoncés à changer.
Ah les traîtres ! Ils nous avaient planté là avec une révolution à peine entamée pas finie. Ni faite, ni à faire.
La musique, les filles, les copains, la chambre partagée par tous ceux qui vivaient là et ceux de passage, la porte qui ne fermait pas et qu’il suffisait de pousser pour entrer dans notre univers.
Les voisins du dessous, famille de musicien, de grand-mère en petits enfants. Le chat, les bouteilles, les pétards. La radio, France inter, le violon.....
Et puis les chemins qui divergent, sans savoir pourquoi ni vraiment comment.
Le théâtre toujours pour Pierre, la technique pour moi, la musique pour Jean-Gab et la vie qui roule et nous emmène avec elle.
Et un jour Jean-gab qui appelle de corse « Pierre est mort »...
Pour lui ce ne fut pas le cancer, mais qu’est ce que ça change ! Rien.
Pierre est mort.
Alors, des larmes ! Des larmes pour ton Pierrot et pour le mien.
Philippe, de Sens


le 11 mai 2007 - 13h41, par Cedric (Bruxelles).

Je me suis vu m’endormant avec mon nounours derrière la porte du salon où mes parents et leurs copains causaient politiques et de comment on allait déboulonner Franco, rythmé par les "Abondance !", "Grande Misère !", "Carreau", "j’emballe", "Putain, mais suis un peu, elle est déjà tombée la dame !"... Merci pour ce morceau d’enfance. Cedric.

archives "non-officielles" de l' émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" diffusée sur France Inter

Accueil | Podcast | Plan du site | Autres sites | Contact  | Admin |
 © Copyleft 2004 site réalisé par Franck avec SPIP, hébergé et soutenu par Abeille Informatique