Accueil - 2012-13 - émissions de Décembre
Plus près des routiers que des rentiers
Le mardi 11 décembre 2012



A la radio dans son camion, le Routier apprend que l’Union européenne reçoit le prix Nobel. Pour lui, l’Europe c’est le dumping social et bientôt le chômage. Des chauffeurs polonais, roumains, bulgares font le boulot pour la moitié de son salaire et même moins. C’est ce qu’il nous explique dans le reportage d’aujourd’hui. Vingt ans après Maastricht les Français voteraient NON à 64%. Aujourd’hui ils sont 67% a dire que l’Europe va dans la mauvaise direction* Mais le reportage sur la remise du prix Nobel continue dans sa radio.

Reportage Gaylord Van Wymeersch

*Ifop 20 septembre 2012




Utilisez ce formulaire pour laisser vos messages
S'ils retiennent l'attention de l'équipe, ils seront publiés ici
 
Titre :
Texte de votre message : (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ecouter en mp3
grâce au player Flash de JeroenwiJering.com

Ecouter en ogg OU en real audio

Télécharger en Mp3, Ogg ou Real
Podcaster cette émission seulement
ou

ou en utilisant l'adresse du podcast :
www.la-bas.org/podcast.php3
pour recevoir toutes les futures émissions

Vos réactions à cette émission

Cliquez ici pour laisser un message

le 17 février 2013 - 17h11, par mike

Salut Daniel,

Nous sommes une petite asso qui avons pour but de défendre les chauffeurs routiers et dénoncer l’invasion des conducteurs low cost et les sociétés qui les emploient au détriment des conducteurs français.... Nous avons créé cette asso car nous n’avons plus confiance en les syndicats et nous pensons que la plupart sont corrompus... Notre nom :AFRC (association française des routiers en colère). Vous pouvez nous rejoindre sur facebook :afrcroutier.


le 27 décembre 2012 - 16h27

Allez encore une référence livresque forte à propos avec cette émission.

Il s’agit de "L’Horreur économique" de Viviane Forrester édité en 1996 !!

"[...] Répétons-le : la vocation des entreprises n’est pas d’être charitables. La perversité consiste à les présenter comme ces forces vives qui suivraient d’abord des impératifs moraux, sociaux, ouverts sur le bien-être général, alors qu’elles ont à suivre un devoir, une éthique, certes, mais qui leur commande de faire du profit, ce qui est en soi tout a fait licite, juridiquement sans tache. Oui, de nos jours, à tort ou à raison, l’emploi représente un facteur négatif , hors de prix, inutilisable, nuisible au profit ! Néfaste.

On ne nous en donne pas moins les créations de richesses pour seules capables de mobiliser les forces vives, et ces forces vives pour seules capables de susciter, grâce à ces richesses, une croissance qui se traduirait aussitôt en emplois. Comme si l’on pouvait ignorer que nous vivons un temps où ce relais pris autrefois par le travail, alors indispensable, n’a plus de raison d’être une fois celui-ci devenu superflu. [...]"

A titre perso, lorsque j’entends la façon dont ce chauffeur parle de la liberté (comme beaucoup, beaucoup d’autres comme lui et même chez des soit-disant libertaires), on comprend quand même un peu mieux pourquoi le libéralisme triomphe.


le 15 décembre 2012 - 19h32, par JCha

Pourriez vous svp reparer le podcast de cette emission (bug sur http://www.la-bas.org/article.php3 ?id_article=2631) ? Merci,

1 auditeur maniaco-gaga


le 15 décembre 2012 - 17h44, par Routier35

J’ai raté la deuxième émission ! Serait-il possible de la mettre en ligne ? Merci !


le 15 décembre 2012 - 15h02, par alfa

je conduis depuis 1999 et je vois le paysage routier français changer à vive allure. le routier français disparait avec les possibilités de parking, le frêt en général (crise et délocalisation)...je me retrouve à l’aube d’un chomage organisé par l’europe dans le but de faire faire des economies de transports aux industriels. j’aime et j’ai choisi ce metier. je pleure à l’idée de ne plus pouvoir l’exercer...la libéralisation du cabotage signe mon arrêt de mort professionnel. amen..je lutterai avec mes armes...qu’on ne me parle plus de droite ou de gauche...les politiciens nous meprisent tous. je hais le systeme.


le 14 décembre 2012 - 23h22, par Fred

Bonjour, je me presente fred je suis de quimper dans le finistere , si je vous ecrit , ces que jai besoin dun grand service , mon pere etait routier lui meme 28 ans de route que cas soit national ou international , jjai grandit dans ce dommaine et je ces que les routier en general sont solidaire , si cas na pas changer, voila mon probleme, jai pas beaucoup dargent , mes il faudrait que je me rende en russie la ville sapel kamyshin qui ce trouve a 900kilometre de moscou, si je me rend la bas ces pour des raison familiale , lavion trop cher ,kamyshin ce trouve dans le sud de la russie a 150 kilometre de valgograd, jai mes papier en regle , je vous demande si des foit il erai un ou des routier qui ferait la route , cas serai super sympas , merci


le 14 décembre 2012 - 06h46, par Youri

j’aimerai avoir la deuxieme partie si cela est possible car pas pu l’ecouter merci


le 13 décembre 2012 - 18h06, par Silvio

Salut l’équipe !

Très bonne émission, par contre on aimerait bien que les musiques passées soient mises en ligne !


le 12 décembre 2012 - 12h53, par Alex

Un beau reportage... merci à Phil qui nous représente vraiment bien... un bel hommage ,en espérant que notre boulot ne soit pas vraiment mort....


le 11 décembre 2012 - 22h13, par Jean-Pierre CLÉRO

Je l’attendais depuis longtemps ce thème des routiers.Le plombier polonais c’est fait discret,par contre les routiers de l’est sont venus en masse imposer leurs mauvaises conduites (dans les deux sens du terme), ce désastre étant organisé par les grosses têtes de Bruxelles. On ne compte plus les transporteurs qui ont déposé le bilan. Par contre certaines grosses maisons de transport ayant remplacé le personnel roulant par des tractionnaires de l’est vont se faire des c.....en or et vont devoir s’expatrier en Belgique pour ne plus payer d’impôts en France. La Belgique va t-elle devenir la "principauté" des Francais fortunés. Je suis routier, et à 100% pour une europe des peuples, mais pas pour une europe du capital et je suis de l’avis que la direction politique engagée n’est pas la bonne est nous dirige droit dans le mur.


le 11 décembre 2012 - 21h50, par JC. CHARLES

Ce reportage a le mérite de montrer une fois de plus que c’est le patronat français qui a toujours été l’instigateur de l’immigration. Au début du 20ème siècle dans les mines du Nord et de l’Est, ça ne s’appelait pas le dumping social, mais le but était le même : réduire les salaires de ces sales grévistes de Français. Dommage que le rythme était aussi lent. Le reporter aurait pu aussi évoqué le problème de la sécurité routière que pose cette main- d’oeuvre corvéable jour et nuit. En effet tous les jours, des routiers principalement d’origine d’Europe de l’Est, s’endorment et causent beaucoup de victimes de la route. La gendarmerie fait montre de beaucoup de mansuétude avec ces travailleurs pauvres qui bidouillent tous leur "mouchard" dès qu’ils passent les frontières afin de ne pas respecter les temps de pauses obligatoires.


le 11 décembre 2012 - 19h46

Hey, on veut la playliste et les autres infos

Très sympa ce radioportage.

L’ardèche en force chez mermet ! :D


le 11 décembre 2012 - 15h47, par lors le paysage de haut, là-haut dans la cabine

Bonjour l’Ardéchois,

De la part de l’Ardéchoise qui aime rouler...je prends toujours votre défense lorsque j’entends les conducteurs dirent du mal de votre conduite ! J’habite à côté de l’A7, vers Remoulins, et je vous vois jour et nuit en longs serpents sinueux sur l’autoroute, je sais que votre métier est dur et que bien peu de monde pensent à vous !!!

Et puis vous me rappelez ma jeunesse quand je voyageais en stop, à cette époque nous étions nombreux à voyager comme ça...et souvent, c’était des camionneurs qui s’arrêtaient, on voyait alors le monde de haut, là-haut dans la cabine !

Merci encore au camp des voyageurs et ...oui !c’est une honte le salaire des routiers de l’Est pour un boulot aussi difficile !

Laurence


le 11 décembre 2012 - 15h45, par Milesker

Je me souviens d’un routier qui avait laissé un message sur le répondeur de l’émission, déprimé de ne pas pouvoir partager ses opinions avec ses "collègues"... Je partage avec lui ces grands moments de solitude, moi qui suis commerçant (et même restaurateur). Ferez-vous un reportage (ou plusieurs) sur ces "hétérodoxes", comme les médecins de gauche, les routiers de gauche, les économistes atterrés...


le 11 décembre 2012 - 15h41, par Dobedubaddict

Bonjour,

Une personne a laissé un message sur le répondeur, jetant la pierre sur "les jeunes". D’abord c’est quoi les jeunes ? J’ai 21 ans pour moi un jeune est quelqu’un de 10 ans. Mais du haut de mes 21 ans je suis un p’tit jeune pour les gens de 40 ans par exemple. "Les jeunes", on entend ça de partout, ça veut tellement rien dire. L’homme du répondeur disait "tous ces jeunes qui consomment bla bla bla bla". Cher monsieur, je suis probablement un jeune pour vous et pourtant je ne fais pas partie du cas que vous décrivez, cela fait des années que je boycott McDo, KFC, Quick, Carrefour, Facebook, les écrans plats, les iphones, les ipods et compagnie ! Et puis consommer c’est pas forcément mal, tout dépend de ce que j’achète : bien de consommation vs bien de production. M’acheter un vélo pour aller à la fac c’est comme s’acheter une télé pour m’abrutir de façon consciente ? Croyez vous vraiment que les jeunes que vous décrivez ont la possibilité d’être des consommateurs fous ? Croyez vous qu’avec l’argent de la caf (140 euros/mois) qui permet tout juste de me payer à bouffer pour le mois je vais aller m’acheter une télé pourrit ? Ceux qui consomment c’est ceux qui ont la thune, les jeunes de moins de 25ans ils en ont pas de la thune.

archives "non-officielles" de l' émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" diffusée sur France Inter

Accueil | Podcast | Plan du site | Autres sites | Contact  | Admin |
 © Copyleft 2004 site réalisé par Franck avec SPIP, hébergé et soutenu par Abeille Informatique