Accueil - 2012-13 - émissions de Novembre
A courre, à cor et à cri
Le vendredi 16 novembre 2012



La chasse à courre n’est pas morte. Au contraire ! Le nombre d’équipages en France est passé de 218 en 1914 à 441 en 2001.


La chasse à courre, c’est une des pratiques des dominants, qui lui permet d’entretenir et de développer son entre-soi.
Comme l’expliquent très bien les sociologues Monique et Michel Pinçon-Charlot, la classe des dominants est la seule classe sociale qui constitue toujours une classe sociale en tant que classe, c’est-à-dire un groupe organisé, qui s’entre-aide, défend des valeurs communes, etc.

Pour participer à une chasse à courre, il faut donc, d’abord, être coopté...

Mais avec le temps, le renouvellement n’est plus assuré. Pour ne pas disparaître, la chasse à courre se démocratise, un peu. Elle reste le privilège d’une élite sociale. Elle s’ouvre à la petite bourgeoisie, pas aux RMistes !


Un reportage d’Anaëlle Verzaux.


A lire : Monique et Michel Pinçon-Charlot, « La chasse à courre. Ses rites et ses enjeux » (Payot et Rivages), 1993.



Utilisez ce formulaire pour laisser vos messages
S'ils retiennent l'attention de l'équipe, ils seront publiés ici
 
Titre :
Texte de votre message : (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ecouter en mp3
grâce au player Flash de JeroenwiJering.com

Ecouter en ogg OU en real audio

Télécharger en Mp3, Ogg ou Real
Podcaster cette émission seulement
ou

ou en utilisant l'adresse du podcast :
www.la-bas.org/podcast.php3
pour recevoir toutes les futures émissions

Vos réactions à cette émission

Cliquez ici pour laisser un message

le 21 novembre 2012 - 05h15, par christophe jacquemin

désolé mais j’ai été obligé de tourner le bouton sur arrêt bien avant la fin de ce reportage alors que d’habitude je ne perds pas une miette de cette émission. Mais il en faut pour tout les goûts, là ce n’était vraiment pas les miens ! Amicalement


le 19 novembre 2012 - 12h37, par Pierre de Boisguilbert

Bravo et merci d’avoir présenté ce mode de chasse tel qu’il est, et par de là les clichés qui ont pourant la vie dure ! Véritable mosaique sociétale dont le fédérateur est l’amour du chien courant et de la nature, la vènerie s’est de longue date débarrassée de ses oripeaux pour être aujourd’hui accessible à tous. Guère étonnant que l’on compte davantage d’équipages en 2012 qu’en 1914 ! Le Rallye Tempête en est un exemple vivant. Il y a deux façons de parler de ce que l’on ne connait pas, la première c’est de dire ’’ j’aime pas’’ la seconde c’est d’aller voir. Vous avez choisi la seconde et je vous en félicite.


le 18 novembre 2012 - 23h50, par Caroline

Merci pour ce reportage, je pratique la vènerie, mais je ne savais pas qu’une chasse pouvait être aussi radiophonique ! J’étais en voiture au moment de la diffusion et je me croyais au milieu de la meute ! Bravo à Anaëlle Verzaux ! Un peu moins bravo aux commentaires de Daniel Mermet, qui n’a, on dirait, pas vraiment conscience que la vènerie rassemble dans et autour des 400 et quelques équipages français des gens de toutes classes sociales et pas seulement "l’élite" Il y a différentes manières de vivre la chasse à courre, en fonction de ses moyens certes (mais n’est-ce pas le cas de toute activité de loisir ?)mais surtout selon ses envies ! On n’est pas obligé d’être bouton (membre) d’un équipage pour chasser et se faire plaisir, on peut aussi être "seulement" suiveur, comme plus de 100000 personnes en France aujourd’hui, et on n’en est pas moins veneur. Nul besoin d’être coopté pour suivre un laisser-courre, il est fréquent de voir des promeneurs se mettre à suivre une chasse juste parce qu’ils ont entendu les chiens, les trompes et sont curieux de savoir comment ça se passe. Il suffit d’avoir envie !

L’analyse des Pinçot-Charlot est passionnante et très bien documentée, mais le livre date de presque 20 ans, de l’eau a coulé sous les ponts depuis ! La grande majorité des équipages sont heureux de partager leur passion.


le 17 novembre 2012 - 15h19, par christine

Pas très clair le texte d’intro, et pas très passionnant ce reportage où seul, le chevreuil est malmené... N’auriez-vous pu mordre un peu les chasseurs ?


le 16 novembre 2012 - 18h00, par DOIROL

Bonjour à toutes et à tous les AMG,

Je me marre, je pensais qu’en France, il y avait des lois pour la protection des enfants et visiblement ils peuvent assister à des chasses à courre ou à des corridas !

Isabelle de PARIS


le 16 novembre 2012 - 17h12, par Fil

Salut, depuis quelques jours vous mettez les titres des émissions en MAJUSCULES et c’est pas pratique pour nous chez rezo de devoir retitrer.


le 16 novembre 2012 - 16h40, par Dom

Puisque c’est demain la manif contre l’Hayrault-port de Notre-Dame-des-Landes Demain, dans ces 3 minutes de vidéo :

CRISE, ce mot qui désarme toute critique

http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/crise-ce-mot-qui-desarme-toute-36976

3 articles de Fabrice Nicolino

http://philum.info/73758

http://philum.info/73678

http://philum.info/73636

Bastamag

http://philum.info/73612

http://philum.info/73381

http://philum.info/73155

http://philum.info/64547

cadtm

http://philum.info/73354

http://philum.info/73047

Hervé Kempf

http://philum.info/73066

Attac

http://philum.info/73160


le 16 novembre 2012 - 16h25, par shadok

Tiens... ils vont aller chasser dans le parc de 2000 hectare du château de cheverny...

Tiens... 2000 hectare... c’est parfait pour mettre un aéroport non ?

 ;-p


le 16 novembre 2012 - 16h02, par laure carasso

Bonjour,

Au fait "taïo" s’écrit "taïaut" . Il n’est jamais trop tard pour corriger ... Merci de participer ainsi à la régression de l’inculture littéraire généralisée.

archives "non-officielles" de l' émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" diffusée sur France Inter

Accueil | Podcast | Plan du site | Autres sites | Contact  | Admin |
 © Copyleft 2004 site réalisé par Franck avec SPIP, hébergé et soutenu par Abeille Informatique