Accueil - 2012-13 - émissions de Novembre
LES VACHES N’AIMENT PAS L’AVION (1)
Le jeudi 8 novembre 2012




LES VACHES N’AIMENT PAS L’AVION



Pourtant tout est fait pour leur donner envie à Notre-Dame-des-Landes, dans le joli bocage nantais, un bel aéroport tout neuf sera bientôt construit. Une chouette idée défendue par Monsieur Ayrault notre premier ministre socialiste. Mais vous connaissez les Français, râleurs et rétrogrades, a plus de 70%, ils sont hostiles à ce grand projet indispensable. Ils vont même jusqu’à manifester et même s’installer dans des maisons alors qu’ils n’ont même pas le droit. Parmi eux, selon la préfecture se trouvent "des minorités violentes venues d’ailleurs". Mais heureusement Monsieur Ayrault envoie les forces de l’ordre pour cogner sur tout ça. Il est courageux Monsieur Ayrault, ah oui, quel courage ! Ca nous a donné envie d’aller voir sur place...

Reportage Antoine Chao



Agenda :

Appel pour la manifestation de réoccupation de Notre-Dame-des-Landes, le samedi 17 novembre, sur la Zone à Défendre. Infos et lieu de rendez-vous : www.zad.nadir.org.





Utilisez ce formulaire pour laisser vos messages
S'ils retiennent l'attention de l'équipe, ils seront publiés ici
 
Titre :
Texte de votre message : (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ecouter en mp3
grâce au player Flash de JeroenwiJering.com

Ecouter en ogg OU en real audio

Télécharger en Mp3, Ogg ou Real
Podcaster cette émission seulement
ou

ou en utilisant l'adresse du podcast :
www.la-bas.org/podcast.php3
pour recevoir toutes les futures émissions

Vos réactions à cette émission

Cliquez ici pour laisser un message

le 22 novembre 2012 - 09h55, par yo

Bonjour !

Nous ne doutons pas que nombre d’AMG serons sensible au mouvement que nous avons engagé pour que le TJP de Strasbourg, longtemps apprécié par la jeunesse et le public strasbourgeois comme Théâtre du Jeune Public, retrouve sa mission première, et à nos yeux essentielle, d’éducation de la jeunesse au théâtre.

Une nouvelle direction a brutalement décidé de vider de son contenu le “vieux sigle” TJP, risquant bien abandonner au passage la jeunesse et le public. TJP signifie maintenant, d’après la brochure, "Tarif Juste Prix" et "Toujours Jamais Peut-être", ou encore "Terrain de Jeu protéiforme".

Les ateliers de théâtre qui permettaient à de nombreux jeunes d’accéder à la pratique et à la création théâtrales, ont été supprimés, et on a congédié brutalement les artistes qui assuraient ces ateliers.

Il ne manque pas à Strasbourg des théâtres, publics ou privés ; en revanche le Théâtre du Jeune Public remplissait une mission unique (et rare en France) dont nous pensons pour notre part que, loin d’être obsolète, elle est plus que jamais d’actualité : à amplifier.

C’est pourquoi nous avons lancé une pétition en ligne :

http://www.strasss.com/theatrejeunepublic/

Nous interpellons les élus et les instances de tutelle pour qu’ils prennent leurs responsabilités. Pour que s’engage un véritable débat sur la mission et l’avenir du Théâtre du Jeune Public. N’hésitez pas à vous y associer pour peser. La question de l’accès des jeunes à la pratique artistique dépasse assurément le seul cadre alsacien. Nous voulons une politique culturelle qui ne soit pas d’abord tournée vers des "clientèles" de "cadres supérieurs internationaux"...


le 21 novembre 2012 - 19h30, par idefix

bonjour Daniel et son équipe merci de ces trois emissions je vous conseille ces portails d’info en continu sur scoop it www.scoop.it/acipa

et http://www.scoop.it/t/grand-projet-inutile-aeroport-notre-dame-des-landes-non-a-l-ayraultport

voir aussi le portail de photo collaboratif qui se met en place www.flickr.com/nddl

il suffit d’envoyer une ou deux photos sympas sur NDDL à nddlzad@yahoo.fr les photos seront mises en ligne en licence creative commons (sans usage commercial), avec votre nom ou votre pseudo si vous le souhaitez, sinon avec le pseudo de flickr : ZAD l’idée est de montrer qu’on est, tous autant qu’on est, des citoyens ordinaires, des citoyens normaux opposés à un projet obsolète, ruineux et dépassé...

vous aussi participez à l’opération obélix, ou à l’operation idéfix ! (le petit chien qui hurle quand on arrache des arbres)

on ne lache rien !!


le 21 novembre 2012 - 17h36, par Notre-Dame-Des-Luttes

DU MEXIQUE, LETTRE DE SOUTIEN À LA LUTTE DE NOTRE DAME DES LANDES

30 octobre 2012

Aux gens de Notre-Dame des Landes et de la France en résistance, À l’ACIPA, à l’ADECA, à la coordination des opposants au projet d’aéroport,

Aux associations "COPAIN", aux habitants et habitantes qui résistent, et À tous les occupants et occupantes de "la Zone à défendre" ZAD,

Aux médias alternatifs et sincères,

À l’Autre Campagne et à la Sexta Internationale,

Aux luttes contre les mégaprojets et pour la défense de la Terre de toutesles parties du monde,

Ici, au Mexique, c’est rage et indignation que nous ressentons après avoirété informés de l’expulsion et de la destruction de maisons, de forêts et de terres de culture par la police française à Notre-Dame des Landes, depuis le 16 octobre dernier.

Une zone agricole est menacée par legouvernement socialiste français et son premier ministre Jean-Marc Ayrault, qui veut imposer sur ces champs de l’ouest de la France un nouvel aéroport de taille internationale, et ce malgré l’opposition des paysans et des paysannes, des jeunes et d’une bonne partie de la population.

Nous savons que ce chantier est complètement inutile vu qu’il y a déjà beaucoupd ’aéroports en France, et nous sommes au courant du réchauffement climatique global provoqué par la multiplication des avions que seuls les riches peuvent se payer.

Nous savons aussi, car ils voulaient l’imposer aux villages d’Atenco dans l’État de Mexico, que la construction d’un aéroport entraîne à elle seule la convoitise pour les terres, l’urbanisation accélérée et l’implantation d’industries dans des zones encore rurales, où l’environnement a été préservé.

Ce que ces projets amènent, c’est la division et le contrôle social de la population, et encore une fois ce sont les paysans qui se retrouvent spoliés par des constructions imposées de force et uniquement destinées aux gens de laville ayant beaucoup d’argent.

Malgré l’énorme distance qui nous sépare, nous voulons vous dire que nos luttes sont semblables : votre lutte est un miroir de la situation de pillage que nous vivons sur nos terres. Il est important pour nous de nous informer de ce qui arrive en Europe, parce que ce sont des modèles qu’on veut nous imposer ici aussi et que nous non plus, nous ne voulons pas perdre nos terres, nos territoires et nos modes de vie.

Nous voulons vous dire également qu’au Mexique, nous luttons aussi contre le pillage des terres, comme c’est le cas des communautés de Tila et de Bachajon au Chiapas, où les terres sont menacées d’être spoliées pour des projets touristiques, ou bien encore dans l’Isthme de Tehuantepec, où les terres sont enlevées aux villages indigènes ikoots et binniza, et où sont imposées des centaines et des milliers d’éoliennes produisant de l’énergie pour les multinationales et où, tout comme à Notre-Dame des Landes, la police est envoyée pour surveiller les chantiers ; ou encore à Huexca, dans l’État de Morelos, où des CRS ont été envoyés il y a quelques jours pour imposer un gazoduc et une usine thermo-électrique d’une entrepris eespagnole, et cela malgré les risques liés à la proximité du volcanPopocatépetl ; comme à Atenco, où le projet d’aéroport est toujours d’actualité ; comme ce qu’il se passe contre les communautés zapatistes auChiapas, que le gouvernement veut déposséder des terres récupérées grâceau soulèvement de 1994 ; comme, enfin, dans des dizaines et des centaines d’autres villages et de communautés partout au Mexique, où ils nous dépossèdent de la terre et nous imposent des projets de mort, mines à ciel ouvert, barrages hydroélectriques, autoroutes, "villes rurales", et tant d’autres projets de "développement" qui cherchent à en finir avec nos communautés et nos terres collectives.

Ces projets inutiles bénéficient seulement aux entreprises telles que OHL,ENDESA, GAMESA, EDF, MALL, GOLDCORP, BLACKFIRE, IBERDROLA, MONSANTO, parmid’autres. C’est à cause de ces entreprises qu’ils nous répriment et nous envoient la police et les CRS ; mais aussi qu’ils corrompent, achètent les élections et imposent des gouvernements, comme cela fut le cas duprésident Enrique Peña Nieto et de tant d’autres marionnettes politiques. Leur cupidité et leur désir sans limites d’imposer ces mégaprojets en arrivent même à l’ignominie d’instrumentaliser des groupes paramilitaires, d’imposer les cartels de la drogue et de payer des tueurs à gage pour nous assassiner. Partout dans le monde, chaque jour nous voyons plus clairement jusqu’àquel point peuvent en arriver ceux d’en haut afin de mettre en place des politiques qui piétinent les peuples au bénéfice du pouvoir économique. Ils sont capables d’inventer une guerre d’extermination contre tous ceux qui s’opposent comme nous à leurs plans de mort. Mais chaque fois qu’ils nous frappent, nous sommes encore plus conscients du système destructeur auquel ils veulent nous soumettre.

Compagnons et compagnes, nous ne fraternisons pas seulement dans la lutte contre la répression : nous voyons aussi que nous partageons la même conscience, que notre planète n’appartient pas aux hommes politiques et auxriches qui sont leurs collègues, mais bien aux peuples et aux êtres vivants qui l’habitent.

Nous partageons aussi la pleine conscience du faitque nous luttons partout contre ces gouvernements qui se disent démocratiques mais qui nous imposent ces projets, nous divisent et nous détruisent pour satisfaire la dictature de l’argent. C’est pour cela que nous voulons vous donner du courage dans votre lutte,dans cette étape difficile où ils saccagent vos maisons et vos terres.

Nous voulons vous dire que bien que nous ne soyons pas près de vous, vous n’êtes pas seuls et seules. Nous sommes très nombreux à lutter jour après jour contre ces projets de mort pour défendre nos terres, nos territoires et nos façons d’être, c’est-à-dire pour défendre la vie. Nous sommes très nombreux à lutter contre les entreprises transnationales et les gouvernements corrompus. Ce qu’il nous manque seulement, c’est de nous rencontrer, nous écouter et mieux nous solidariser dans la lutte.

C’est lemoment de réfléchir et de nous organiser face à la soumission à laquelle ils nous condamnent. C’est le moment de nous retrouver sur cette planète qui se rebelle.

COMPAGNONS ET COMPAGNES : NOUS NE SOMMES PAS SEULEMENT QUELQUES-UNS, NOUS SOMMES DES MILLIERS ! PAS UN PAS EN ARRIÈRE ! NOUS SOMMES AVEC VOUS ! À BAS LES PROJETS DE MORT ! VIVE LA SOLIDARITÉ ! VIVE LA LUTTE DE NOTRE-DAME DES LANDES ! VIVE LA LUTTE CONTRE LES MÉGAPROJETS INUTILES !


le 18 novembre 2012 - 20h04, par zadiste

Version définitive de la traduction française, por fin.à diffuser largement Le 25 octobre, dans le cadre de la rencontre/séminaire « Mexique - Europe : ils ne passeront pas », des centaines de personnes se sont réunies auCentre intégral de formation indigène/université de la Terre de SanCristóbal de Las Casas au Chiapas. Parmi les participants se trouvaientdes internationaux, des habitants de San Cristóbal de Las Casas et denombreux paysans et délégués des communautés de Bachajón, de Tila, de laforêt des Chimalapas (Oaxaca) ainsi que d’autres villages et hameaux duChiapas, venus partager et écouter les expériences de résistance face auxmégaprojets, en Europe et au Mexique. L’initiative de cette lettre desoutien, signée depuis par de nombreuses organisations, personnes etcollectifs mexicains, est née dans la foulée de ces rencontres. DU MEXIQUE, LETTRE DE SOUTIEN À LA LUTTE DE NOTRE DAME DES LANDES 30 octobre 2012 Aux gens de Notre-Dame des Landes et de la France en résistanceÀ l’ACIPA, à l’ADECA, à la coordination des opposants au projet d’aéroport,Aux associations "COPAIN", aux habitants et habitantes qui résistent etÀ tous les occupants et occupantes de "la Zone à défendre" ZAD,Aux médias alternatifs et sincères,À l’Autre Campagne et à la Sexta Internationale,Aux luttes contre les mégaprojets et pour la défense de la Terre de toutesles parties du monde Ici, au Mexique, c’est rage et indignation que nous ressentons après avoirété informés de l’expulsion et de la destruction de maisons, de forêts etde terres de culture par la police française à Notre-Dame des Landes,depuis le 16 octobre dernier. Une zone agricole est menacée par legouvernement socialiste français et son premier ministre Jean-MarcAyrault, qui veut imposer sur ces champs de l’ouest de la France un nouvelaéroport de taille internationale, et ce malgré l’opposition des paysanset des paysannes, des jeunes et d’une bonne partie de la population. Noussavons que ce chantier est complètement inutile vu qu’il y a déjà beaucoupd’aéroports en France, et nous sommes au courant du réchauffementclimatique global provoqué par la multiplication des avions que seuls lesriches peuvent se payer. Nous savons aussi, car ils voulaient l’imposeraux villages d’Atenco dans l’État de Mexico, que la construction d’unaéroport entraîne à elle seule la convoitise pour les terres,l’urbanisation accélérée et l’implantation d’industries dans des zonesencore rurales, où l’environnement a été préservé. Ce que ces projetsamènent, c’est la division et le contrôle social de la population, etencore une fois ce sont les paysans qui se retrouvent spoliés par desconstructions imposées de force et uniquement destinées aux gens de laville ayant beaucoup d’argent. Malgré l’énorme distance qui nous sépare, nous voulons vous dire que nosluttes sont semblables : votre lutte est un miroir de la situation depillage que nous vivons sur nos terres. Il est important pour nous de nousinformer de ce qui arrive en Europe, parce que ce sont des modèles qu’onveut nous imposer ici aussi et que nous non plus, nous ne voulons pasperdre nos terres, nos territoires et nos modes de vie. Nous voulons vous dire également qu’au Mexique, nous luttons aussi contrele pillage des terres, comme c’est le cas des communautés de Tila et deBachajon au Chiapas, où les terres sont menacées d’être spoliées pour desprojets touristiques, ou bien encore dans l’Isthme de Tehuantepec, où lesterres sont enlevées aux villages indigènes ikoots et binniza, et où sontimposées des centaines et des milliers d’éoliennes produisant de l’énergiepour les multinationales et où, tout comme à Notre-Dame des Landes, lapolice est envoyée pour surveiller les chantiers ; ou encore à Huexca,dans l’État de Morelos, où des CRS ont été envoyés il y a quelques jourspour imposer un gazoduc et une usine thermo-électrique d’une entrepriseespagnole, et cela malgré les risques liés à la proximité du volcanPopocatépetl ; comme à Atenco, où le projet d’aéroport est toujoursd’actualité ; comme ce qu’il se passe contre les communautés zapatistes auChiapas, que le gouvernement veut déposséder des terres récupérées grâceau soulèvement de 1994 ; comme, enfin, dans des dizaines et des centainesd’autres villages et de communautés partout au Mexique, où ils nousdépossèdent de la terre et nous imposent des projets de mort, mines à cielouvert, barrages hydroélectriques, autoroutes, "villes rurales", et tantd’autres projets de "développement" qui cherchent à en finir avec noscommunautés et nos terres collectives. Ces projets inutiles bénéficient seulement aux entreprises telles que OHL,ENDESA, GAMESA, EDF, MALL, GOLDCORP, BLACKFIRE, IBERDROLA, MONSANTO, parmid’autres. C’est à cause de ces entreprises qu’ils nous répriment et nousenvoient la police et les CRS ; mais aussi qu’ils corrompent, achètent lesélections et imposent des gouvernements, comme cela fut le cas duprésident Enrique Peña Nieto et de tant d’autres marionnettes politiques.Leur cupidité et leur désir sans limites d’imposer ces mégaprojets enarrivent même à l’ignominie d’instrumentaliser des groupes paramilitaires,d’imposer les cartels de la drogue et de payer des tueurs à gage pour nousassassiner. Partout dans le monde, chaque jour nous voyons plus clairement jusqu’àquel point peuvent en arriver ceux d’en haut afin de mettre en place despolitiques qui piétinent les peuples au bénéfice du pouvoir économique.Ils sont capables d’inventer une guerre d’extermination contre tous ceuxqui s’opposent comme nous à leurs plans de mort. Mais chaque fois qu’ilsnous frappent, nous sommes encore plus conscients du système destructeurauquel ils veulent nous soumettre. Compagnons et compagnes, nous ne fraternisons pas seulement dans la luttecontre la répression : nous voyons aussi que nous partageons la mêmeconscience que notre planète n’appartient pas aux hommes politiques et auxriches qui sont leurs collègues, mais bien aux peuples et aux êtresvivants qui l’habitent. Nous partageons aussi la pleine conscience du faitque nous luttons partout contre ces gouvernements qui se disentdémocratiques mais qui nous imposent ces projets, nous divisent et nousdétruisent pour satisfaire la dictature de l’argent. C’est pour cela que nous voulons vous donner du courage dans votre lutte,dans cette étape difficile où ils saccagent vos maisons et vos terres.Nous voulons vous dire que bien que nous ne soyons pas près de vous, vousn’êtes pas seuls et seules. Nous sommes très nombreux à lutter jour aprèsjour contre ces projets de mort pour défendre nos terres, nos territoireset nos façons d’être, c’est-à-dire pour défendre la vie. Nous sommes trèsnombreux à lutter contre les entreprises transnationales et lesgouvernements corrompus. Ce qu’il nous manque seulement, c’est de nousrencontrer, nous écouter et mieux nous solidariser dans la lutte. C’est lemoment de réfléchir et de nous organiser face à la soumission à laquelleils nous condamnent. C’est le moment de nous retrouver sur cette planètequi se rebelle. COMPAGNONS ET COMPAGNES : NOUS NE SOMMES PAS SEULEMENT QUELQUES-UNS, NOUS SOMMES DES MILLIERS !PAS UN PAS EN ARRIÈRE !NOUS SOMMES AVEC VOUS !À BAS LES PROJETS DE MORT ¡VIVE LA SOLIDARITÉ !VIVE LA LUTTE DE NOTRE-DAME DES LANDES !VIVE LA LUTTE CONTRE LES MÉGAPROJETS INUTILES ! Signatures : COLLECTIFS ET ORGANIZACIONS DU MEXIQUE Collectif à l’initiative du forum « Mexique - Europe : ils ne passeront pas » ; Front des Villages en Défense de la Terre (FPDT), Atenco ; Assembléedes Villages Indigènes de l’Isthme en Défense de la Terre et du Territoire(APIIDT), Isthme de Tehuantepec ; Organisations Indigènes pour les DroitsHumains à Oaxaca (OIDHO), Oaxaca ; Communautés Paysannes et UrbainesSolidaires (COMCAUSA) ; collectif « la Rébellion de Tehuantepec", Isthmede Tehuantepec ; Groupe Solidaire de la communauté La Venta, Isthme deTehuantepec ; Union des Communautés Indigènes de la Zone Nord de l’Isthme(UCIZONI) ; Radio Communautaire « Las voces de los pueblos » 94.1 MatiasRomero, Oaxaca ; Assemblée Nationale des Victimes Environnementales (ANAA) ; Alliance Mexicaine pour l’Autodétermination des Peuples (AMAP) ;Mouvement Agraire Indigène Zapatiste (MAIZ) ; Réseau National deRésistance au prix cher de l’électricité (Mexique) ; Réseau Mexicaind’Action face au libre-commerce (RMALC) ; Lien Urbain de la Dignité,Puebla ; Nœud des droits humains, Puebla ; Secteur National Ouvrier et desTravailleurs de la Ville, des Champs, de la Mer et de l’Air de l’AutreCampagne ; Syndicat National des Travailleurs d’Uniroyal ; Coalition desTravailleurs Administratifs et Académiques du Syndicat des Travailleurs del’Université Nationale Autonome de Mexico ; Collectif Action intelligentedes chômeurs, étudiants et travailleurs ; Centre autonome d’apprentissageet de formation politique des travailleurs et travailleuses de l’AutreCampagne ; Dorados de Villa ; Communauté Autonome Ernesto Guevara de laSerna ; Communauté Autonome Ollin Alexis Benhumea Hernández ; Secteur desTravailleurs de l’Autre Campagne-Oaxaca ; La Otra Huasteca Totonacapan ;Brigade de rue de soutien à la femme "Elisa Martínez", A.C. ; RéseauMexicain du Travail Sexuel ; Espace social et culturel LA KARAKOLA(Mexico DF) ; collectif POZOL, Tuxtla Gutierrez ; Zapateando (média libreadhérent de l’Autre Campagne) ; Agence d’Information IndépendanteNoti-Calle ; Notilibertas ; émission radio « Les fils de la Terre » ;revue La Guillotina, Mexico, D.F. ; Croix noire Anarchiste de México ;Nodo Solidale Mexico ; Collectif Azcapotzalco, Mexico DF ; CoordinationNationale « Plan de Ayala »-Mouvement National (CNPA-MN) ; Organisationzapatiste « Education pour la libération de nos Peuples » ; collectif « Caracol Matlatl », Toluca (Etat de México) ; revue électroniqueDésinformémonos ; Kolektivo « de Boka en Boka », San Cristobal (Chiapas) ;Commune autonome de San Juan Copala, Oaxaca ; Comuneros du village de SanPedro Atlapulco (Etat de México) ; Centre des Droits Humains Digna Ochoa,A.C. (Tonala, Chiapas) ; Conseil Autonome de la zone côtière du Chiapas ;Front civique Tonaltèque AC (Tonala, Chiapas) ; Réseau contre laRépression et pour la Solidarité - Chiapas. INDIVIDUS Manuel Antonio Ruiz, Lycée communautaire José Martí ; Ricardo Alvarado(Toluca, México) ; Sonia Voisin (Lyon, Francia), Priscila Tercero,Adhérantes de l’Autre Campagne ; Gloria Muñoz Ramírez ; Marcela Salas JaimeQuintana ; Sergio Castro ; Adazahira Chávez ; Felix Garcia Lazcarez ; Dr.Alfredo Velarde Saracho ; Elsa Mocquet, La Milpa, A.C. (San Cristobal,Chiapas) ; Alèssi Dell’Umbria (Marsella-Oaxaca) COLECTIFS DE SOLIDARITE EUROPEENS Groupe B.A.S.T.A., Münster, Allemagne ; Les trois passants, Francia ;Plate-forme de Solidarité avec le Chiapas et le Guatemala de Madrid,España ; Caracol Solidario, Franche-Comté ; Espoir Chiapas/EsperanzaChiapas ; Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte, Paris ; Collectif Chiapas - Ariège ; Comitat Chiapas - Aude ; Nodo solidale,Italie ; centre social "le Passe-Partout" et « Groupe CafeZ », Liège(Belgique).


le 13 novembre 2012 - 00h07, par Khaled

Pour la musique :

Pour la première chanson, il s’agit de Duval MC, "On désobéit" : http://www.duvalmc.com/

Pour la seconde, il s’agit de Dominique Loquais : http://www.youtube.com/watch ?v=ZTw7_l1_G6w


le 12 novembre 2012 - 23h23, par marie moynacq

Ca me parait juste normal de remettre les choses à leur place. On est un peu à cran à force de prendre toujours des coups sur le coin de la figure. Tout le monde parle de Melenchon et beaucoup disent n importe quoi . c est pas une question de starlette mais bon nous le fdg on n a pas demandé à ce que mermet parle de nous mais puisque une erreur est faite c est normal de rectifier. J aimerais bien en savoir plus sur cette centrale nucléaire dont parle une auditrice près de NNDL.


le 12 novembre 2012 - 18h07, par Khaled

La première musique qu’on entend est de Duval MC et se nomme "On Désobéit" : http://www.duvalmc.com/

La seconde celle du fils de paysan est de Dominique Loquais : http://www.youtube.com/watch ?v=ZTw7_l1_G6w


le 12 novembre 2012 - 17h50

La musique

On desobeit - Duval Mc, Kafra - Video - Clip


le 12 novembre 2012 - 16h36, par françois

La musique, c’est Duval MC. Du rap-électro que j’ai déjà vu dans un petit festoche paumé au milieu des cévennes. c’était bien sympa. Big up !! Duval MC


le 12 novembre 2012 - 15h13, par Kristen

Pour répondre à Céline : une des musiques provient du groupe "Hamon Martin Quartet" et de leur album "Du silence et du temps". Et le nom de la chanson est : "Notre-Dame des oiseaux de fer". C’est un groupe de Loire-Atlantique donc de Bretagne (historique) qui pratique de la musique de fest-noz. Kenavo.


le 12 novembre 2012 - 10h56, par Céline

La musique, c’est qui ?


le 11 novembre 2012 - 21h26, par Faya Gur

Mélanchon ou pas Mélanchon on s’en fout, ce qu’il nous faut à NDDL c’est du militant motivé et pas des starlettes !! Place à la lutte !


le 9 novembre 2012 - 23h39, par Valerie

@ Hervé, vous devriez vous renseigner un peu plus sur la positon du PG et de Melenchon depuis la creation du parti : les deux ont tjrs ete opposés a l’Ayraultport. Il suffit d’aller sur le site pour s’en rendre compte...mais voilà on prefere colporter des conneries et creer des suspiscion et de la division degueulasse. Irresponsable vous êtes. http://pg44.lepartidegauche.fr/presse44/803-jean-luc-melenchon-co-president-du-parti-de-gauche-a-notre-dame-des-landes-le-17-novembre-.html


le 9 novembre 2012 - 15h55, par JLuc

Merci pour les reportages à ND des Landes. Rendez-vous le 17 !

Nantes métropole prise en flag d’ECOBLANCHIMENT :

Nantes Métropole, Capitale verte de l’Europe 2013

http://www.nantesmetropole.fr/la-communaute-urbaine/capitale-verte-europe-2013/


le 9 novembre 2012 - 15h52, par hervé

Dans la présentation de l’émission aujourd’hui Daniel a fait le tour des positions politiques jusqu’à l’extrême droite. Au passage il a quand même oublié la position de l’extrême gauche et du NPA qui est résolument opposé au projet et qui est un des principaux soutiens politiques aux résistants sur place. Quand il y a des partis politiques à gauche bien dans leurs pompes autant saluer leur intégrité. Un auditeur se demande où est Mélanchon et Daniel apporte une réponse : Il rappelle que le PC est favorable au projet d’aéroport et que Mélanchon a titre individuel est favorable ! je sais pas si c’est un lapsus de ta part mais ça traduit bien l’ambiguité du type ; Du coup on sait plus trop ou est le FG dont tu parles surtout sans le PC. Aux dernières nouvelles Mélanchon serait pour un moratoire mais il va quand même soutenir la réoccupation le 17nov ! il est comme ça M dès qu’il y a des cameras sur un mouvement social il prend la Bastille. Quel guignol !


le 9 novembre 2012 - 15h51, par Céline

Bonjour, concernant ce projet ubuesque, voici un article paru dans la Lettre à Lulu, journal nantais, en décembre 2011 qui déconstruit un des arguments en faveur de l’aéroport qui est de dire que trop d’avions passent, trop bas, au dessus de Nantes : http://www.lalettrealulu.com/Paradoxe-du-paralaxe-Survol-de-Nantes-par-effraction_a2105.html . On nous explique ici que c’est voulu afin de nous convaincre de l’utilité du projet ! Bonne lecture ! Céline


le 9 novembre 2012 - 15h42, par Line BELLANGER

Notre-Fric-des-Landes Mermet assez de casser du sucre sur le dos de notre premier ministre. Il a était Elu pendant plusieurs années et il a toujours agit et parlé au nom de l’intérêt général et non pas au nom de jl’intérêt de quelques personnes.


le 9 novembre 2012 - 15h28, par Valerie

Verifiez vos infos sur Melenchon !

http://www.ouest-france.fr/region/paysdelaloire_detail_-Jean-Luc-Melenchon-annonce-le-17-novembre-a-Notre-Dame-des-Landes_40815-2131147_actu.Htm


le 9 novembre 2012 - 15h24, par Le Dindon de la farce

@ marie

Apparemment, il ne s’agit pas de Jean-Luc Mélenchon et le FdG mais du "chef du Parti de gauche" : Notre-Dame-des-Landes. Jean-Luc Mélenchon annoncé le 17 novembre (Reuters/Ouest France - vendredi 09 novembre 2012)

Une petite nuance de taille !


le 9 novembre 2012 - 14h12, par Ggaub

Merci à France Inter et à l’équipe qui a réalisé ce beau reportage. Voilà un beau travail journalistique non biaisé qui montre bien la réalité du terrain et présente bien les arguments de opposants à l’aéroport. Un de ce même style, sur TF1 ou France 2 serait souhaitable pour interpeller toute la population...car il y a encore beaucoup de monde (et même des nantais et des rennais) qui ne savent rien de ce projet pharaonique ou de ses conséquences... Pour info : demain samedi 10 novembre manif à Rennes à 12h place de la mairie.


le 9 novembre 2012 - 10h20

A LIRE ABSOLUMENT l’article du site Bastamag : Notre-Dame-des-Landes : un préfet en plein conflit d’intérêt ?

Daniel il faut relayer cet article et ces infos


le 9 novembre 2012 - 08h53, par Pierre

Comme le dit Stephan ESSEL, « ce projet d’aéroport n’est ni économiquement nécessaire, ni écologiquement innocent ».

Les occupants des terrains sont tout à fait honorables, car ils s’opposent au paradigme de la croissance basée sur des réserves infinies de pétrole et qu’il ne serait pas indispensable de préserver les terres agricoles et/ou naturelles.

Après le pantouflage chez VINCI du préfet ayant piloté ce projet, interrogeons-nous comment seront récompensés les politiques actuels s’il réussissent à saccager ce bocage bucolique.


le 9 novembre 2012 - 08h37, par Denis MOURLAM

Bonjour,

Très bon reportage sur ce Grand Projet Inutile et nuisible de Fol aéroport. Juste une précision d’importance : le parti de Gauche est très engagé contre ce projet, et c’est oublier un peu vite, de la part d’un intervenant dans ce reportage, son implication dans cette lutte (intervention de Martine Billard en juillet 2011 aux journées de résistance contre ce projet par exemple). Et, l’appel à la manifestation de réoccupation du 17 novembre. Ce monsieur pourrait donc se poser la question : où se situe la lutte écologique et sociale actuellement ? En tout cas pas au sein du gouvernement actuel auquel participe EELV. Oui aux légumes ! Non au bitume !! Denis


le 9 novembre 2012 - 06h30, par Arthur

L’adresse correcte du site est zad.nadir.org (sans les www).


le 9 novembre 2012 - 02h10, par Ambroise Leonov

AH QUAND MÊME !

bein allez, on le savait bien que vous les laisseriez pas béton...

Qu’on se le dise : de ma Gelbique natale, plusieurs convois se préparent à grossir leurs rangs pour ce glorieux assaut du 17 prochain contre la connerie . On lâche rien, par ici non plus !


le 8 novembre 2012 - 21h58, par marie

Non non c est faux Melenchon en parle !!!! il a mis un lien sur son blog et s organise en ce moment un transport pour se rendre à la manifestation du 17 novembre par le FDG !!


le 8 novembre 2012 - 21h32, par marie

C est super cette émission sur Notre-Dame-des-Landes. Et merci de relayer l info pour la manifestation du 17 novembre. il faut que l on soit vraiment très très nombreux !!!!!

archives "non-officielles" de l' émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" diffusée sur France Inter

Accueil | Podcast | Plan du site | Autres sites | Contact  | Admin |
 © Copyleft 2004 site réalisé par Franck avec SPIP, hébergé et soutenu par Abeille Informatique