Accueil - 2011-12 - émissions de Mai
Printemps érable, libre le Québec vibre !
Le jeudi 31 mai 2012



Depuis le 13 février où ils étaient 300 000 dans les rues de Montréal, les étudiants québécois ne lâchent rien. Carré rouge au revers, casserole en main, chaque soir à 20 heures, ils manifestent à travers les rues de la ville jusque tard dans la nuit.

Malgré répression et coups tordus, ils tiennent bon. Aujourd’hui, le mouvement dépasse la revendication sur la hausse des droits scolaires, on lutte contre la loi 78 qui limite les libertés de manifestation et d’expression mais, plus largement encore, c’est le système libéral dans son ensemble qui est profondément contesté.

Reportage de Daniel Mermet et Giv Anquetil à Montréal.


Programmation musicale :
-  




Utilisez ce formulaire pour laisser vos messages
S'ils retiennent l'attention de l'équipe, ils seront publiés ici
 
Titre :
Texte de votre message : (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ecouter en mp3
grâce au player Flash de JeroenwiJering.com

Ecouter en ogg OU en real audio

Télécharger en Mp3, Ogg ou Real
Podcaster cette émission seulement
ou

ou en utilisant l'adresse du podcast :
www.la-bas.org/podcast.php3
pour recevoir toutes les futures émissions

Vos réactions à cette émission

Cliquez ici pour laisser un message

le 8 juin 2012 - 06h40, par Antoine

Bonjour, je suis Québécois et ça me réchauffe le coeur d’entendre une émission française renommée faire une aussi bonne couverture des événements ! Nos propres médias font un travail médiocre qui ne fait que mettre en lumière leur absurde manque de rigueur.

Jeudi 7 juin, je reviens d’une des manifestations, celle du centre-ville, quelques trois milles personnes, peut-être. Le soir du Grand Prix. La police est en feu.

Je suis pacifique, mais j’ai une rage qui monte quand je vois le même scénario se répéter chaque soir : manif pacifique, joyeuse, bruyante, encouragée par la majorité des passants et des automobilistes. Puis l’anti-émeute arrive, attaque les citoyens à quelques reprises, jusqu’à ce que des manifestants enragés se mettent à répliquer et justifient ainsi une intervention massive (et très violente) de la police.

Le lendemain, dans nos médias ridiculement biaisés, on parle de "quelques centaines d’étudiants", d’émeute et de casseurs... Parfois, j’ai honte. Mais souvent, ces temps-ci, je suis très fier d’être Québécois. Très reconnaissant aussi pour tous ces gens autour du monde qui, comme vous, prennent le temps de s’intéresser à ce qui se passe ici.

Merci.


le 6 juin 2012 - 20h15, par Nikko

Cela fait plaisir d’entendre une jeunesse qui tient un discourt intelligent, et lucide sur la situation actuelle. Discourt bien different de ce que l’on peut entendre de l’autre cote de la frontiere...


le 3 juin 2012 - 00h23, par DSL

Pour la première fois en 18 ans j’ai entendu le thème de l’émission et la voix de Daniel Mermet en direct à la Radio ! (vendredi dernier sur Radio-Canada)... ça m’a fait tout drôle et chaud au coeur. 18 ans où internet a fini par me permettre de suivre l’émission de nouveau... avec des airs de Radio-Londres. 18 ans, c’est l’âge moyen de ces jeunes à l’origine de l’étincelle. Réveil d’une génération, aujourd’hui réveil d’un peuple et d’une gauche endormie par le sempiternel débat sur l’indépendance qui n’a vu depuis la fin de la révolution tranquille que des néo-libéraux se partager le pouvoir (Bouchard, Charest même combat... voir sur www.liberaux.net pour plus de détails). Il y avait eu un premier signe en 2001 lors du sommet des Amériques. Un ras-le-bol général dans les urnes contre Harper-petit-Bush aux dernières élections fédérales (la vague orange, seulement au Québec). Ce n’est qu’une vague de plus, mais celle-ci est vraiment grosse ! Tout cela est tellement beau à voir, à vivre. Enfin une émission de là-bas... où j’y suis. Merci !


le 1er juin 2012 - 17h46, par Thibault R

Merci de transmettre ce mouvement de l’autre côté de l’Atlantique. Pour le vivre, je peux vous confirmer le réveil de la société québécoise (pas toute, mais une grande portion). C’est un peu le ras-le-bol du néo-libéralisme qui s’exprime.

Une chose qui n’est pas précisée : si les frais de scolarité sont plus bas que dans le reste du Canada, c’est parce que lors de la Révolution tranquille, les québécois ont fait le choix de payer plus d’impôts que dans le reste du Canada pour pouvoir bénéficier de services publics comme l’éducation, les garderies, la santé, etc. L’argument visant à dire qu’on (les étudiants) devrait payer plus, doit donc s’accompagner (dans la logique des choses) d’une baisse d’impôts. Or ce n’est pas prêt d’arriver avec notre gouvernement québécois.

Merci pour cette émission.

@goodbeans : Les Cowboys Fringants @Cédric : Ghislain Poirier (Plus gros qu’énorme)


le 1er juin 2012 - 09h44, par Cédric

Bonjour,

Quel est l’artiste pour le morceau de rap à 15h39 min ?

Merci


le 31 mai 2012 - 18h10, par goodbeans

De qui est ce morceaux quebecouais a la fin de l’émission ?


le 31 mai 2012 - 17h42, par Florence

Ah, le bruit des casseroles... Sur le rythme d’une phrase bien connue, titre de la chanson de Quilapayún : El pueblo unido jamas sera vencido ! J’en ai des frissons partout... Gracias, amigos ! Mais quand les casseroles vont-elles traverser l’Atlantique ?


le 31 mai 2012 - 16h39, par jerome

Bonjour,

Ces lois anti démocratiques que sont les "lois matraque" au quebec rappellent assez les méthodes du bloc communiste. Je me souviens que début 80 on voyait des mesures similaires dans les pays du bloc soviétique pour éviter les manifestations. Les néo libéraux actuels sont ils ( comme le disait si justement M. Lordon) des bolchéviques qui s’ignorent ?

Il est délicieux de voir ceux qui vomissent toutes orientations sociales en arguant la "liberté" recourrir à de tels pratiques.

consternant.

archives "non-officielles" de l' émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" diffusée sur France Inter

Accueil | Podcast | Plan du site | Autres sites | Contact  | Admin |
 © Copyleft 2004 site réalisé par Franck avec SPIP, hébergé et soutenu par Abeille Informatique