Accueil - - émissions de Février
Nos années Pierrot
Le jeudi 2 février 2012



De 1969 à 1976, dans ces années de l’après Mai 68, ces années où tous les chemins semblaient possible, Pierrot était toujours là. Tous les souvenirs de cette époque reviennent lorsque Pierrot part, à 56 ans en 2001.


Programmation musicale :
-  Charlie Haden Quartet West : The Left Hand Of God
-  Jacques Higelin : J’aurai bien voulu




Utilisez ce formulaire pour laisser vos messages
S'ils retiennent l'attention de l'équipe, ils seront publiés ici
 
Titre :
Texte de votre message : (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)
Qui êtes-vous ? (optionnel)
Ecouter en mp3
grâce au player Flash de JeroenwiJering.com

Ecouter en ogg OU en real audio

Télécharger en Mp3, Ogg ou Real
Podcaster cette émission seulement
ou

ou en utilisant l'adresse du podcast :
www.la-bas.org/podcast.php3
pour recevoir toutes les futures émissions


Vos émissions préférées de ce thème

Rwanda Valentine (2)

Il y a 20 ans un nouveau bloc d’abîme tombait sur le Rwanda. Annoncé, prévisible, soigneusement programmé, le scénario était déjà en place dans les années 1960. Chassés en 1959, (...)

diffusée le 8 avril 2014

Howard Zinn - Une histoire populaire américaine

Le nouveau film d’Olivier Azam et Daniel Mermet, sur la vie de Howard Zinn, 1922-2010, auteur du livre "Une histoire populaire des Etats-Unis". Lire la suite (...)

diffusée le


Utopie pirate

Éternels révoltés, gueux assoiffés de richesses, les pirates ont traversé les siècles, sans cesser de hanter les rêves adolescents de révoltes et de ruptures. Car "l’ordre (...)

diffusée le 14 janvier 2014


Lister les 30 émissions de la série

Vos réactions à cette émission

Cliquez ici pour laisser un message

le 14 avril 2013 - 22h23, par rhonan

Bonsoir Daniel, bonsoir a tout les amg

Je vous podcast et vous ecoute depuis plusieur années déjà ... je garde rai en memoire pour longtemps ce temoignage sur la vie de Pierrot ... Sensibilité,humanisme,utopie, je retrouve dans ce podcast tout ce qui nous manque tellement dans notre société actuelle...

Bye et bon vent comme l’on dit par chez moi Bloavez mad


le 24 novembre 2012 - 22h58

Merci Daniel

De l’emotion a l’etat brut a entendre et re-entendre avec toujours des long frisons ; On a tous un Pierrot autour de soit ;

Merci encore


le 17 novembre 2012 - 12h45, par Charlotte

Ce doit être la cinquième fois que je réécoute cette émission. Toujours autant d’émotions.

Si un jour un pote parle de moi comme cela, c’est que j’aurai réussi. Réussi la vie. Réussi à aimer, à être aimé.

Merci Daniel, de nous montrer que finalement, malgré tout, le Beau est là, tout près. Et qu’il attend, patiemment, que nous ayons assez de courage et de couilles pour s’en emparer.

Bonne vie à tous.


le 12 octobre 2012 - 20h15, par Sam

Je viens d’écouter cette émission. Cette poésie me fait regretter les années 68 que je n’ai pas connu, moi, être humain né dans les années 90. C’est beau à pleurer. Mais pleurer de joie, de nostalgie, de tristesse aussi, de luttes passées, à venir, à devenir. Merci Daniel pour ces partages.


le 9 février 2012 - 00h18, par old-man

voila, finalement ce soir je l’ai réécouté.

j’ai beau la connaître (presque) par-cœur .....les larmes, comme à chaque fois !


le 7 février 2012 - 12h34

où retrouver ton texte ?

Sébastien


le 5 février 2012 - 04h07, par Doumé

j’ai écouté et aimé votre émission,tout en poésie ,un texte magnifique nostalgique et émouvant ,un texte humain.


le 4 février 2012 - 16h16

Les larmes daniel les larmes , seul devant mon ecran en ecoutant cette emission pendant la sieste de ma petite famille tu ma vraiment touché les larmes sortent toute seul. MERCI MERCI MERCI !!! KAMEL DE GARDANNE


le 4 février 2012 - 01h43, par old-man

salut daniel

ce soir je n’ai pas la courage de ré, ré, ré, réécouter cette émission que j’adore entre toutes

mais, comme je l’écoute au moins une fois par an...


le 3 février 2012 - 22h41, par Siamy Siam

Merci Daniel & gardons Pierrot au chaud près de nos cœurs. Surtout pas de nostalgie, il y a assez d’une radio pour cela. & refusons de vieillir. Nous ne sommes rien, offrons tout à ceux qui nous suivent, nos révoltes passées appartiennent au futur.


le 3 février 2012 - 21h22

Quel hommage !merde ! Des morts qu’on "envit" !des mots aussi ! et cette âme narrative ! l’idée de l’HUMAIN ! comme ces mains dans les grottes ! NOTRE CLAN !


le 3 février 2012 - 20h48, par pichard.hubert@free.fr

merci, Daniel


le 3 février 2012 - 17h04, par Seb

merci ! merci ! merci de nous transmettre cet "eprit de 68" ; on en a tellement besoin pour vivre en 2012 ...


le 3 février 2012 - 14h22, par jean Marc

salut Daniel Ha ! la baffe, la montée d’émotions à l’écoute de cette émission.Une autre époque, un moment privilégié sans doute dans le déroulé de la vie et le joug des résignations. Nous étions persuadés de changer le monde...Mais nous étions minoritaires et nous n’étions pas les plus forts ,inconscients que dans l’hombre Sarko et consorts étaient là , à l’affut et....Ceux qui ont vécu ces années folles et pleines d’espoir connaissent la suite de l’histoire. J M


le 3 février 2012 - 13h20, par Papillon

Là-bas, quand on se fait la malle, ce n’est pas tout seul, ce n’est pas bling bling, c’est bang bang... du coeur. Evasion !


le 3 février 2012 - 13h08, par Domdom

Magnifique moment de temps retrouvé et d’amour de la vie. merci Daniel, merci Pierrot.


le 3 février 2012 - 12h51, par tonia

Merci à Daniel de nous avoir fait cette confidence intime et profonde. C’est un cours magistral sur l’amitié, le partage, la générosité, le vouloir vivre et merde à la mort.

Mille mercis pour cette poésie vivante, même quand elle parle de la mort et principalement de la mort. La poésie est une vie contre la mort. La mort se plie en quatre sur l’autel de la poésie.

Il vit encore ce sacré Pierrot même à travers nous maintenant. Il a fait beaucoup de chemin et d’admirateurs. Il est allé bien au-delà de tout ce qu’il pouvait espérer.


le 3 février 2012 - 10h57, par paula

Merci pour ce texte émouvant ...et ce nouvel ami qui habite maintenant ma mémoire ..car à celle de sa famille, ses amis, ses voisins, s’ajoute maintenant les z"auditeurs de ton émission.


le 2 février 2012 - 22h06, par Charlotte

Tout ce que je peux te dire Daniel, c’est que tu m’as fait aimer quelqu’un que je n’ai jamais connu. Susciter de telles paroles, une telle poésie, c’est que Pierrot devait être un mec vraiment bien.

Merci Daniel.


le 2 février 2012 - 21h18, par Bernard

Un grand merci Daniel pour ces tres beaux textes, pleins de sensibilité et de mots justes. Bernard


le 2 février 2012 - 20h51, par manu

merci Daniel pour ce beau livre de la vie que vous nous avez fait entendre. Pleins de poésie, pleins d’amour de Pierrot. La nostalgie n’est pas un gros mot, c’est tout simplement le livre de la vie. Savoir d’où l’on vient pour mieux savoir où l’on va. Un grand merci a tous ces gens qui nous ont appris ce que veut dire le mot fraternité et solidarité. Daniel, a vous entendre parlez ainsi de votre ami, j’en ai les larmes aux yeux. Merci beaucoup pour ce beau moment de partage et d’affection envers un ami. Bons vents a vous. Cordialement


le 2 février 2012 - 19h12, par tonia

Tu veux que je te dise Daniel ? Et bien tu me fous le cafard aujourd’hui ! Je me suis vue, dans une paire d’années, toute ratatinée dans une maison de retraite pour vieux jongleurs de pensées et d’idées yéyés de plus en plus modestes par la force de l’âge s’abattant sur nos faibles épaules et de moins en moins géniaux car il ne faut plus exagérer. Allongés sur le fil du peu de temps qu’il nous restera pour avoir été très sages peut-être mais très rebelles c’est sûr. A écouter, tremblants de la tête aux pieds, ces Higelin et ces Areski et ces Mermet qui nous ont si longuement bercés dans nos belles jeunes années, moult moult frottées, astiquées, enjolivées par la magie du souvenir démesuré.

P’te’t ben que même là avec nos cannes et nos seringues et nos bâtons et tout le reste nous ferons encore et toujours not’p’ti’t rév’tion hein ? va savoir !

Avant que cette garce de mort dise son dernier mot si tarabiscoté à entendre qu’on préfèrera, j’en suis certaine, partir avant incognito ... pardi !... non mais !...


le 2 février 2012 - 18h42, par Luc

J’ai trouvé ce texte fort, d’une belle et touchante poésie, je vais me le procurer.


le 2 février 2012 - 18h41, par Marie TC

Quel beau conteur vous êtes , Daniel !!!

jamais je ne vous remercierai assez d’avoir fait vivre,longuement, poétiquement, sensiblement : Pierrot, votre pote magnifique,

celui qui est devenu par miracle un ami,parce que je le choisis, parce qu’il y a des rencontres qu’on ne veut pas oublier.


le 2 février 2012 - 18h25, par JP

Très beau moment de radio aujourd’hui. Cet hommage à Pierrot était très beau. Il m’a fait penser à d’autres "Pierrot"s. Merci. C’est bien aussi du Mermet-Beau, ça change du Mermet-nécessaire. Salut fraternel. JP.


le 2 février 2012 - 18h08, par Apostolo Voulgaropoulos

Cher Daniel, le parfum d’Avignon dans le début des années 70 sur la place de l’Horloge m’est revenu subtilement à l’écoute de cette rediff. L’estafette ou la 2 pattes, la terrasse du Club ou les steack étaient savoureux, la chaleur de juillet, la Bartelasse et surtoût cet après 68 qui avait tant changé notre jeunesse. J’avais là bas mon Pierrot qui lui aussi a fermé définitivement sa porte en ce début de janvier 2012. Nous faisions la manche avec de la musique folk en essayant de passer aux terrasses avant la sosicoordéon d’Yvette ou les manouches. Nous fabriquions des sacs et des pochettes en cuir et les vendions tout le long des festivals (Lambesc, Malataverne, ....)..... ah, la nostalgie est toujours ce qu’elle était. Daniel, merci pour ce moment si bien écrit. Amitiés Apostolo


le 2 février 2012 - 16h45, par Michel

J’aimerai lire le texte qui a été dit ; j’ai aussi des souvenirs du même genre que ceux de Pierrot, qui commence un peu plus tôt : à partir de 1954 quand je suis entré en apprentissage. Donc si cela est possible ? Merci par avance et bien cordialement. Michel

archives "non-officielles" de l' émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" diffusée sur France Inter

Accueil | Podcast | Plan du site | Autres sites | Contact  | Admin |
 © Copyleft 2004 site réalisé par Franck avec SPIP, hébergé et soutenu par Abeille Informatique